30 mai 2018

TRAVEL DIARIES N°6

"Dans les bocages, la Louve ou l’Ouve grise et pâle fait partie des marais du Cotentin où l’ombre des jeteurs de sorts et autres bergers sorciers vient hanter mon imaginaire. Bientôt, ce sera la blanchie hivernale, miroir magique d’eau sur 25 000 hectares inondables et qui font de ce coin de France tout un voyage, selon les mots de Barbey d’Aurevilly, encore et toujours… Le 18 septembre 2013." "In the wooded countryside, the Louve or l’Ouve, gray and pale, makes up part of the swamps of Cotentin where the shadows of enchanters and... [Lire la suite]

29 mai 2018

TRAVEL DIARIES N°4

"Je t’écris en pyjama sur le fameux sofa dans Harlem. La pièce est surchauffée. Tous les matins, Jason fait le café pour tout le monde. L’aventure commence à être drôle. Et puis, je n’arrive pas à ne pas trouver des choses qui me touchent quand je voyage. Il m’est impossible de rester sur du négatif. Alors, voilà, ce qui me touche ici, ce sont les gens. Que ce soit le vieux black dans le métro qui me demande entre deux chicots d’où je viens ou que ce soit cette espèce de famille reconstituée pour survivre. Ils sont tous d’accord :... [Lire la suite]
28 mai 2018

TRAVEL DIARIES N°4

"« Nous étions heureux. Nous étions dans un pays riche. J’étais mariée et j’avais deux enfants. Les Turcs ont bombardé par bateau et par avion tous les villages du nord. Nous étions terrifiés. Je suis partie dans la montagne avec mes enfants… Ils criaient… (Elle pleure…) J’ai décidé de rejoindre mon mari à Nicosie. De là, nous sommes allés à Limassol où il n’y avait pas de bombe. Au bout d’un mois, nous sommes retournés dans le nord à Kerynia. Mais, il n’y avait plus rien. Plus de maison. Rien. Depuis, nous avons toujours espéré…ça... [Lire la suite]
27 mai 2018

SENTIMENT N°30

Sentiment n°30 in Un herbier de Sentiments - technique mixte
26 mai 2018

Carnet Pau

Carnet Pau pour le magazine Art & Décoration. - Aquarelle - encre de chine
25 mai 2018

Le mouchoir de la duchesse

Souvenir de la vitrine au 107Rivoli lors du lancement de mon livre Le mouchoir de la duchesse en novembre 2016 La pièce maîtresse de la scénographie, réalisée par Mélina Faget, était un éventail réalisé pour l'occasion par Sylvain Le Guen Maître d'Art éventailliste. Le Bd n°3... une feuille de cuir en peau de chevreau teintée orange vif sur une monture en palissandre brodée au fil de soie de mon monogramme Bd et présenté dans un étui en cuir brun. Eventail qui s'utilise au quotidien et se glisse sans difficulté dans le sac à main ou... [Lire la suite]

24 mai 2018

Prochaine série de cartes postales en préparation...

Hier, moment de bonheur annuel au Labo Janvier, à Paris, conversion CMJN et impression des Epsons de contrôle de ma prochaine série de cartes postales en édition limitée, la série 2018.
24 mai 2018

Le mouchoir de la duchesse

"Du fonctionnement de la bougie La bougie utilise le fonctionnement de l’auto-alimentation. Lorsque l’on allume une bougie, l’air surchauffé fait fondre la cire tout autour d’elle. Cette cire fondue monte le long de la mèche par capillarité arrivant jusqu’à proximité de la flamme. La cire fondue s’évapore, puis se mélange à l’air et certaines de ses molécules forment un gaz combustible qui, lui aussi, est brûlé par la flamme tout en lui permettant d’être alimentée. La flamme est éteinte quand on souffle suffisamment fort dessus... [Lire la suite]
23 mai 2018

Le mouchoir de la duchesse

"Un rendez-vous chez mon encadreuse (extrait) Un rendez-vous chez mon encadreuse est toujours un moment auquel je réserve un certain temps… Le temps que j’aime accorder à toute œuvre que j’amène chez elle. Le temps que j’accorde à ma rencontre renouvelée avec l’encadreuse. Le temps que j’accorde à moi-même puisque le cadre qui sertira l’œuvre sera disposé dans mon intérieur, et mon intérieur : c’est moi. C’est ce qui me représente d’une façon extrêmement intime. Le dit de mon intimité que j’offre à voir et à vivre à ma famille,... [Lire la suite]
22 mai 2018

Le mouchoir de la duchesse

"De la différence entre un taxidermiste et un naturaliste (extrait) Un taxidermiste, terme didactique qui apparaît en 1872 pour parler de l’empailleur, tente de recréer la vie à travers les différentes postures et expressions de l’animal. L’esthétique et la technique sont des préoccupations fondamentales pour l’artisan et le résultat qu’il essayera d’obtenir le plus proche de la réalité dépend de son talent et de sa sensibilité. Cela peut donc être entendu comme une forme de sculpture animalière. L'activité du taxidermiste s'étend... [Lire la suite]