Chambéry-013

 

Chambéry-101

 

Emblématique de Chambéry, la fontaine des éléphants est surnommée « Les 4 sans culs » par les Chambériens. Sculptée par l’artiste grenoblois Sappey, elle fût érigée en 1838 à la mémoire du général comte de Boigne qui donne aussi son nom à une très belle rue de la ville. Ce général de Boigne, né en 1751 et mort en 1830, fût le grand bienfaiteur de Chambéry, sa ville natale. Les éléphants rappellent ses campagnes militaires indiennes et supportent vaillamment la statue du-dit général.

 

La rue de Boigne, de son côté, fût initiée et financée par ce même général et apportait, en plein XIXe siècle, une modernisation certaine avec l’élégance claire de ses arcades au milieu des rues et allées plus sombres et mystérieuses héritées du Moyen-Age. Elle met en perspective la situation géographique de la ville d’une façon immédiate.

 

 

 

Chambéry-014

 

Non loin de la rue de Boigne sur la gauche, il y a ce que l’on appelle le secteur sauvegardé, c’est-à-dire celui qui n’a pas subi le bombardement du 26 mai 1944. Ah, j’oubliais, juste avant de vous rendre dans ce quartier, je vous invite à entrer, toujours rue de Boigne, à l’enseigne Au Fidèle Berger. Cette confiserie chocolaterie dont la réputation des macarons n’est plus à faire, est à la fois, une institution et la plus ancienne boutique de Chambéry, classée depuis 1832.

 

Chambéry-100

 

Vers la gauche donc, les allées s’enlacent et se déroulent. Allées que Jean-Jacques Rousseau a parcouru puisqu’il vécut au centre de Chambéry avant d’atterrir dans le doux nid que fût pour lui Les Charmettes ; cette maison que j’aime d’amour, basée sur les hauteurs de la ville.

 

LesCharmettes-045Vue de Chambéry depuis le jardin des Charmettes

Chambéry-055

 

 

D’ailleurs dans ce quartier, juste derrière l’hôtel de Cordon, je découvre une plaque évoquant la présence de notre philosophe. L’hôtel de Cordon, un bel édifice du XVIe siècle d’un jaune poussin très lumineux, est un ancien hôtel particulier devenu le siège du Centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine. Sa visite est un régal tant pour les maquettes et diverses reconstitutions miniatures et explications qui me permettent d’appréhender différemment Chambéry que pour le patrimoine décoratif dont il est pourvu telle cette magnifique salle présentant l’histoire de Psyché en papier peint monochrome car il ne s’agit pas de grisailles. Constitué de neuf panneaux, ce papier est l’œuvre de la manufacture Joseph Dufour et fût présenté à l’Exposition de 1819. D’autres salles, proposent des installations plus contemporaines dont certaines sont parfois très poétiques comme ce cabinet de curiosités.

 

 

 

Chambéry-005

 

En sortant du bel hôtel, sur ma droite, je retombe sur la paisible Place Métropole et pénètre dans la cathédrale Saint-François-de-Sales dont le plafond et les voûtes, peints en trompe-l’œil en 1834, sont de toute beauté. Le romantique bat son plein avec ce style gothique troubadour mais s’harmonise très bien avec la majesté du gothique flamboyant de l’ensemble de l’édifice achevé en 1587. L’ensemble peint est impressionnant tant par la qualité du travail de l’artiste Casimir Vicario que par la surface qu’il englobe soit 6000m2 ! Je fus si impressionnée, toute à la contemplation quasiment hypnotique de ces trompe-l’œil, que j’en omis de jeter un regard sur l’orgue réalisé par Zeiger et classé Monument Historique.

 

Chambéry-082

 

bistrot-001

 

 

 

Absorbée par mes découvertes, je suis allée déjeuner au Bistrot dont le jeune chef Sylvain Bailly fait un lieu de gastronomie accessible. Ancien cuisinier chez Alain Ducasse, de ses treize années en hôtellerie de luxe, le jeune homme a gardé le goût d’une élégance certaine qu’il transporte dans sa cuisine à l’esprit bistrot. Le cadre des années 30, les nappes blanches si agréables, tout concoure à un petit voyage dans le temps que j’étire en dégustant jusqu’à la dernière bouchée…délicieuse…

 

 

 

 

 

 

Chambéry-098

 

En guise de digestif, c’est sous un ciel bien gris que je découvre, par hasard, au 18 rue Croix d’Or, le magnifique travail de ferronnerie qui orne l’aristocratique hôtel Castagnery de Chateauneuf situé à l’arrière de la cathédrale St François de Sales. Mon œil subitement réduit aux - presque – seules nuances de gris n’en admire pas moins la mélancolie qui émane de cette cour un peu solitaire. Il est à noter que durant des siècles, les voyageurs arrivant d’Italie pénétraient dans la ville par cette rue qui possède ainsi de beaux témoignages de son élégant passé.

 

Chambéry-074

 

Chambéry-027

 

 

 

En descendant cette rue, je retombe à nouveau sur la place St Léger. Si l’on parcourt la ville en tout sens pour la découvrir, la place St Léger est un pivot, le cœur primitif de Chambéry. Sa piétonisation en fait un lieu de passage et de vie particulièrement animée et colorée ouvrant sur de nombreux passages couverts, des cours d’hôtels particuliers et…toujours des allées… Son beffroi orné d’une horloge est, de mon point de vue, l’un de ses plus jolies ornements avec la ravissante fontaine des Marmousets. Ce beffroi dut être reconstruit en 1902 suite à un incendie ayant eu lieu sur la place, à proximité, en 1897.

 

 

 

 

 

Chambéry-086

 

Chambéry-084

 

 

Mais, j’ai choisi de finir ma journée au Museum d’histoire naturelle. Juste avant je fais un petit détour par le château des ducs de Savoie. Sur la place trône la statue des frères Josepth et Xavier de Maistre respectivement philosophe et écrivain nés à Chambéry. La sculpture fût réalisée en 1899. Le château en lui-même est un ensemble de différents édifices construits du Moyen-âge à nos jours avec notamment la Sainte Chapelle qui abrita le Saint Suaire de 1502 à 1578, et ayant une remarquable façade de style baroque et, elle aussi, un plafond en trompe l’oeil. Pour ma part, j’y entre, tout particulièrement pour grimper à la Tour Yolande jusqu’au Grand Carillon pourvu de 70 cloches ! Il existe huit carillons les plus grands au monde, celui-ci fait parti de ce clan très privilégié… Pour les amateurs, des concerts ont lieu les 1er et 3ème samedis de chaque mois à 17h30.

 

 

 

Chambéry-061

 

Chambéry-060

 

 

De l’autre côté du vaste espace consacré au château, se cache le délicieux Museum d’histoire naturelle de Chambéry dont le jardin est au lieu et place de l’ancien potager du château. Il possède un jardin tactile et des senteurs pour les malvoyants ou non-voyants et c’est peut-être la seule trace de modernité - fort nécessaire par ailleurs - de ce lieu désuet et absolument charmant. On y retrouve des classiques du genre dont fossiles, mammifères préhistoriques, coquillages, insectes etc. Mais ce n’est pas tant pour son catalogue que je vous y convie que pour son atmosphère hors du temps ou, plus précisément, d’un autre temps, d’une autre respiration exempte des précipitations, des stress, des questions, des angoisses environnementales, sociétales etc., bref… d’un temps qu’il est parfois bon de respirer pour reprendre courage...

(Vous retrouverez le 3ème et dernier volet de ce grand week-end à Chambéry, samedi prochain.)

 

 

Chambéry-063

 

 

MON CARNET DE NOTES

 

 

Chambéry-076

Se renseigner

Office de tourisme de Grand Chambéry Alpes Tourisme – 5 bis place du Palais de Justice – 73000 Chambéry tel : 04 79 33 42 47 accueil.chambery@grandchamberyalpes-tourisme.com  www.chambery-tourisme.com

Déjeuner, dîner ou se laisser tenter

Le Bistrot – 6 rue du Théâtre – 73000 Chambéry – tel : 09 82 32 10 78 www.restaurant-lebistrot.com

Fidèle berger Pâtisserie. Chocolaterie. Salon de thé– 15 rue de Boigne – 73000 chambéry – Tel : 04 79 70 22 62 www.cedric-pernot.fr contact@cedric-pernot.fr

A visiter, à découvrir

Hôtel de Cordon. Centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine (CIAP) – 71 rue Saint-Réal – 73000 Chambéry – tel : 04 79 70 15 94 Outre la visite de ce bel hôtel particulier et de ses expositions, vous pouvez, ici, avec différentes informations touristiques et pourquoi pas commencer une visite guidée de la ville. Entrée gratuite. Ouvert du mardi au dimanche de 14h à 18h. www.chambery.fr/97-patrimoine.htm artethistoire@mairie-hambery.fr artethistoire@mairie-chambery.fr

Chambéry-049

Maison de Jean-Jacques Rousseau- Les Charmettes - 890 Chemin des Charmettes - 73000 Chambéry - Tel : 0479333944 - Ouvert tous les jours sauf mardi et jours fériés : 10h-12h et 14h18h https://www.chambery.fr/302-les-charmettes-maison-de-jean-jacques-rousseau.htm http://litterature-lieux.com/Rousseau-Charmettes

La cathédrale Saint François de Sales – 6 rue Métropole – 73000 Chambéry – Tel 04 79 33 25 00 – https://catholiques-chambery.paroisse.net ouvert du lundi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 17h.

La rue Croix d’Or présente outre l’hôtel Castagnery de Châteauneuf n°18, la façade de l’hôtel des Marches et de Bellegarde n°19 mais aussi, la fontaine du Cœur Flambant de l’Hôtel de la Pérouse au n°70.

La Sainte Chapelle dans l’enceinte du château des ducs de Savoie – Place du Château – 73000 Chambéry – Tel 04 79 33 42 47 – visite guidée toute l’année – Concerts du carillon les 1er et 3ème samedis de chaque mois. www.chambery-tourisme.com/noesit/!/fiche/sainte-chapelle-du-château-des-ducs-de-savoie-552202/ accueil.chambery@grandchamberyalpestourisme.com

Chambéry-011

Museum d’Histoire Naturelle – 208 avenue de Lyon – 73000 Chambéry – tel : 04 79 62 18 68 Ouvert les mercredis de 14h à 18h. Entrée : 3 euros pour les adultes. Visite guidée gratuite. www.savoie-mont-blanc.com/offre/fiche/museum-d-histoire-naturelle/339574 fr

A lire ou relire

Les Confessions. (Livres I à VI.) de Jean-Jacques Rousseau. Les Classiques de Poche. Ed. Le Livre de Poche. Dans le Livre V, on trouve notamment de très belles pages de Jean-Jacques sur Chambéry.

Ce reportage a été réalisé grâce à Grand Chambéry Alpes Tourisme www.chambery-tourisme.com