21 février 2018

TRAVEL DIARIES N°5

"L’atterrissage à Lisbonne est magnifique ! L’aéroport est dans la ville. Alors l’avion survole la ville en faisant de grands virages au-dessus du Tage qui se jette dans la mer. Puis il atterrit… Le 2 janvier 2006 en sortant de mon bain" "The landing in Lisbon is magnificent! The airport is in the city. So the plane flies over the city making big turns over the Tage which throws itself into the sea. Then it lands... January 2nd, 2006 while getting out of the bathtub." LISBONNE - PORTUGAL - photo argentique Carte n°1 of Travel... [Lire la suite]

20 février 2018

TRAVEL DIARIES N°2

"Vojanovy Sady est vraiment le plus charmant, le plus mélancolique des jardins de Prague et je le préfère infiniment dans sa simplicité aux jardins que j’ai vu hier. En hiver, il prend une dimension supplémentaire de solitude et de tristesse. Il reste un de mes endroits préférés à Prague. Le 11 février 2007 en buvant un thé noir, rose et miel au 19 Nerudova" "Vojanovy Sady is really the most charming, most melancholic gardens of Prague and I infinitely prefer the simplicity in the gardens I saw yesterday. In winter, it takes an extra... [Lire la suite]
19 février 2018

TRAVEL DIARIES N°5

"Quand le voile noir se pose sur toi Loup Solitaire, où que je sois, je me blottis tout contre toi et le gris entre en moi. Je voudrais connaître le nom de ce qui nous lie par-delà l’Espace. Le 13 janvier 2013 dans la brume glaciale et humide de ce dimanche matin éminemment romantique…" "When the black veil settles on you Loup Solitaire, no matter where I am, I cuddle up next to you and the gray enters in me…I would like to know the name of that who links us across the Space. January 13th, 2013 in the freezing and humid fog of this... [Lire la suite]
18 février 2018

SENTIMENT N°77

Sentiment n°77 in Un herbier de Sentiments - technique mixte
17 février 2018

Carnet Besançon

L'escalier de l'Hôtel de l'Intendance - mine de plomb, aquarelle - Carnet Besançon pour le magazine Art & Décoration  
16 février 2018

TRAVEL DIARIES N°2

"Je suis d’accord avec Hélène Grimaud. Le sol de New York fume été comme hiver car c’est l’enfer qui boue juste en dessous, l’enfer dont est sortie cette ville. Le 9 mars 2008. Il est minuit. Je suis épuisée."   "I agree with Hélène Grimaud. The floor of New York smokes summer and winter because it's hell that mud just below, which is hell in this town. On March 9, 2008. It is midnight. I'm exhausted."   NEW-YORK - USA. photo Carte n°10 in Travel Diaries n°2 série de cartes postales en édition... [Lire la suite]

15 février 2018

TRAVEL DIARIES N°2

"C’est drôle, mon rêve d’une croisière dans un bateau de corsaires avec perroquet, mappemonde, carnet de bord, clavecin et longue-vue, ce rêve persiste en douce… Le 1er janvier 2005 assise sur la petite plage de sable noir face à la mer sous mon grand chapeau turquoise."   "It’s funny, my dream of a cruise in a privateer with parrot, globe, logbook, harpischord and telescope, the dream persists quietly… On January 1, 2005 sitting on the small black sand beach facing the sea under my big hat turquoise." ... [Lire la suite]
14 février 2018

A la lisière de Féerie

à la lisière de Féerie, la lettre... - polaroïd
13 février 2018

TRAVEL DIARIES N°1

"Un jour, j’aurai une cabane perchée dans un arbre du jardin de ma maison. Une cabane pour l’été. Un grenier pour l’hiver. Un jour, je ferai le tour du monde en bateau et ma cabine sera une cabine de corsaire, une cabine de pirate. Promis ! Le 14 juin 2006 en lisant « Le Baron Perché » de I. Calvino dans la cabane perchée du Château Valmer ." "Some day, I will have a perched shack in a tree in my garden of my house. A shack for the summer. An attic for the winter. Some day, I will go round the world, by boat and my cabin will be a... [Lire la suite]
12 février 2018

TRAVEL DIARIES N°6

"J’ai regardé mes photos prises durant cet après-midi de perte pour me retrouver…trouver, retrouver le sens et donc la légèreté, la beauté de la vie. Là où il y a sens, il y a joie. Toute la magie de Venise tient à son eau de mort et de vie conjuguées. C’est l’eau des marécages de mon enfance, l’eau de la naissance d’Aurèle dans mes rêves, l’eau du Temps Infini, l’eau du regret avant même que cela soit. Pour vivre à Venise ce que je dois y vivre avec Mon Roi, c’est une évidence que je comprends dans cette eau ensorcelante, il faut que... [Lire la suite]