14 novembre 2018

Hommage à... la série 2018...

Hier, à l'atelier, constitution des sets et premiers envois de la nouvelle série de cartes postales... Cette année, je suis dans les temps!
Posté par bdesmettre à 06:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

13 novembre 2018

Les voyages de Poussière de Lune - 06

Les voyages de Poussière de Lune - Voyage VI, photo 006 - photo argentique
12 novembre 2018

Les voyages de Poussière de Lune - 40

Les voyages de Poussière de Lune - Voyage I, photo 040 - photo argentique
11 novembre 2018

Page d'Herbier de Poche n°42 recto

Page d'Herbier de Poche n°42 recto - technique mixte Ces pages sont directement extraites de certains de mes Herbiers de Poche - nom que j’ai donné, il y a plusieurs années, aux carnets que j’ai toujours avec moi et que je remplis au fil du temps. Certaines de ces pages sont de vraies doubles pages dont le sens est, alors, plus évident, quand d’autres sont de fausses doubles pages nées du hasard, du démantèlement de mes Herbiers de Poche. La déchirure, la fissure coupe les phrases, les dessins, interrompt le sens… La pièce terminée... [Lire la suite]
07 novembre 2018

TRAVEL DIARIES N°3

"Promenade dans les ruelles aux hautes murailles de pierres foncées et où souvent une arcade ornée d’une fenêtre joint un mur à l’autre. Dans le centre historique, il y a une curieuse et très harmonieuse rencontre de rondeur, de perfection dans les arceaux, certaines fenêtres, murs délicats et ruelles volontiers sombres, granuleuses, médiévales et empreintes de l’architecture des forteresses. Le passage de « l’art international » médiéval à « l’art classique » de la Renaissance est éminemment perceptible et visible, encore plus à... [Lire la suite]
06 novembre 2018

TRAVEL DIARIES N°4

"Mon index de Metz - La Moselle avec les canards et les cygnes patinant sur la glace - Le Temple Neuf rouge, vert et fumé - Risque de Rêve derrière La Citadelle -- Les gargouilles crachant le gel - Les miroirs de Buren au Pompidou-Metz - Le goût du chocolat chez Fresson - Chagall illuminant de son génie la main-prière de ma vieille dame - La douceur - Mes main gelées…puis mes pieds… - Mon désaccord avec Verlaine. Le 15 février 2012 buvant un café en passant par la Lorraine avec mes sabots…" "My index from Metz -La Moselle with... [Lire la suite]

05 novembre 2018

TRAVEL DIARIES N°6

"Ma capacité à être dans le temps du voyage s’est encore améliorée ou bien le rythme de la croisière qui dilate l’espace du voyage et le temps me comble totalement car je me sens dépourvue de rêves pour demain. Je vis une plénitude profonde avec le vent, l’eau, la beauté puissante et terrible de la Russie. Le 5 septembre 2011 en regardant le soleil se coucher sur le Svir à travers la fenêtre de ma cabine" "My ability to get the hang of traveling has gotten even better, either that or the rhythm of the cruise ship which dilates the... [Lire la suite]
04 novembre 2018

Page d'Herbier de Poche n°42

Page d'Herbier de Poche n°42 verso  - technique mixte Ces pages sont directement extraites de certains de mes Herbiers de Poche - nom que j’ai donné, il y a plusieurs années, aux carnets que j’ai toujours avec moi et que je remplis au fil du temps. Certaines de ces pages sont de vraies doubles pages dont le sens est, alors, plus évident, quand d’autres sont de fausses doubles pages nées du hasard, du démantèlement de mes Herbiers de Poche. La déchirure, la fissure coupe les phrases, les dessins, interrompt le sens… La pièce... [Lire la suite]
02 novembre 2018

Hommage à Sidonie-Gabrielle Colette - 9

"Je ne cesserai d’éclore que pour cesser de vivre." Allocution de Colette faite à des étudiants lors de la projection du " Blé en herbe", quelques mois avant sa mort en 1954.- dessin Carte n°9 sur 9 - Hommage à Sidonie-Gabrielle Colette, une série de cartes postales en édition limitée éditée en 2017.
01 novembre 2018

Hommage à Sidonie-Gabrielle Colette - 8

"(…) ma vie s'est écoulée à écrire... Née d'une famille sans fortune, je n'avais appris aucun métier. Je savais grimper, siffler, courir, mais personne n'est venu me proposer une carrière d'écureuil, d'oiseau ou de biche. Le jour où la nécessité me mit une plume en main, et qu'en échange des pages que j'avais écrites on me donna un peu d'argent, je compris qu'il me faudrait chaque jour, lentement, docilement écrire, patiemment concilier le son et le nombre, me lever tôt par préférence, me coucher tard, par devoir." Colette. Journal à... [Lire la suite]