14 juillet 2017

A la lisière de Féerie

La bibliothèque série A la lisière de Féerie - Polaroïd

12 juillet 2017

A la lisière de Féerie

Derrière le château - A la lisière de Féerie. Polaroïd
25 juin 2017

TRAVEL DIARIES N°5

"J’ai enlevé mes espadrilles et plongé mes pieds nus dans le sable chaud. Ecrire dans le sable. Dessiner dans le sable pour me faire mieux comprendre, parfois. Le sable à l’infini, doux et violent à la fois, lave de toute peine. Il a le même effet salvateur que la mer. Il y a une âpreté, une richesse et une mélancolie dans le désert, proches de celles que l’on doit vivre sur un bateau en pleine mer. Je me suis offert l’immensité et son infinie poésie pour mes 40 ans… Le 25 juin 2011. Je ne vois plus rien de ce que j’écris dans la nuit... [Lire la suite]
22 juin 2017

Le langage de l'éventail - Le mouchoir de la duchesse

En ces jours de canicules, l'éventail est un accessoire nécessaire voire vital. Entre deux vagues d'un souffle salvateur, qui s'amusera à exercer le langage de l''éventail?... " Le langage de l’éventail Quoique ce langage soit une goutte d’eau dans l’océan du monde de l’éventail, langage créé par un anglais qui fit une école de son invention, en voici quelques extraits : Tenir l'éventail de la main droite devant le visage: Suivez-moi. Le tenir de la main gauche devant le visage:  Je désire un entretien.  Le poser... [Lire la suite]
21 juin 2017

"Couture" pour les éditions de Saxe

Photo réalisée en film argentique pour le magazine Coudre Photo : Bérengère desmettre Modèle : Marion Testa Stylisme : Alain Fontmarty-Larivière Maquillage et coiffure : Elodie Sauvage
16 juin 2017

"Happy Birthday" pour AFL

                                                Photo réalisée dans le cadre d'une série pour le créateur et styliste Alain Fontmarty-Larivière Veste réalisée à partir d'un pantalon taggé "Happy Birthday" série Trashperf , bijou Croix Renaissance de AFL. Photo film argentique : Bérengère desmettre Modèle : Charline Muse Coiffure : Yamina Allet Maquillage : Karel Delvaux

12 mai 2017

TRAVEL DIARIES N°1

"… La tête curieusement vide ! Fatigue ? Emotion toujours liée au Palazzio Pitti et ses perfections ? Le trop-plein historique de Florence sans une marge de laideur, sans un endroit bizarre, abîmé, étrange qui me permettrait peut-être de retrouver mes facultés et de … respirer ? Je suis sûre que l'on apprécie, on savoure mieux Florence lorsque l'on y revient… Le 12 mai 2007. 8h50 en prenant mon petit déjeuner" "… My head is curiously empty ! Tiredness ? Emotion because of the Palazzio Pitti and its perfections ? The historical... [Lire la suite]
06 mai 2017

TRAVEL DIARIES N°4

"En revenant sur « mon » banc après être passée à l’hôtel pour une pause pipi, prendre un peu d’eau et changer de veste, je viens de trouver, oublié sur le banc, un appareil photo Kodak 235. Il y a quelques photos déjà réalisées. J’ai récupéré la pellicule pour la faire développer, je verrai bien ce qu’il y a dessus… Le 6 mai 2007 à 13h20." "Upon returning to « my » bench after having stopped by the hotel to take a bathroom break, to have some water and to change jackets, I just found, forgotten on the bench, a Kodak 235 camera.... [Lire la suite]
02 mai 2017

TRAVEL DIARIES N°6

"Ici quand tu n’as pas d’enfant ce n’est pas normal… et à mon âge encore moins… Il y a un lien véritable qui se crée avec les enfants à la fondation, ils s’habituent à moi et me demandent quand je vais revenir faire des photos, le matin, pendant leur petit déjeuner. Ils sont dans l’attente de ma présence. Les mères que j’ai rencontrées ont aussi une attitude pleine d’affection comme si j’étais devenue une amie proche, ce qui est peut-être le cas, au fond, puisqu’elles m’ont raconté leur vie. Extrait d’un email du 2 mai 2013 à Nizar." ... [Lire la suite]
28 avril 2017

TRAVEL DIARIES N°3

"Les Afrikaners que je rencontre sont des gens incroyablement incultes, imbus de leur personne quand ils sont riches, tous excessivement pratiquants – nous faisons le bénédicité avant le repas du soir… –, à peine aimable et sans aucun savoir-vivre. À côté, les zoulous ont des rapports plus simples et plus cordiaux. En général, ils aiment me parler, regardent mon carnet de voyage, suivent l’élaboration de mes dessins et me protègent des animaux dans le boma quand je fais des photos des captures. Le 28 avril 2008. 15 heures." "The... [Lire la suite]