15 juin 2018

TRAVEL DIARIES N°6

"Mes bonheurs à Berlin : les cafés, le Clärchens Balhaus, le cimetière St Nicolaï, la brasserie Pfefferberg avec notamment l’atelier du sculpteur, la chambre du « Pauvre Poète », l’herbe sous les tramways, les ors sur le gris et le rouge, la soupe de carottes, les pantoufles allemandes, les tee-shirts chez Saï So, le Tiergarten et la Karl Marx Allee. Demain, je rentre à Paris. Le 12 novembre 2006 à 20h56 quand la pluie tombe dans la nuit de Berlin." "What I enjoy in Berlin: the cafés, the Clärchens Balhaus, St. Nicolaï’s cemetery,... [Lire la suite]

13 juin 2018

TRAVEL DIARIES N°1

"L'Afrique m'est nécessaire. J'y respire quelque chose dont je ne connais pas le nom mais qui est bon pour moi. L'Afrique est généreuse, l'Afrique est bonne pour moi. Le 26 avril 2008. 14H10 en attendant encore et encore…" "I need Africa. I breathe something in it I don’t know the name but I know it is good to me. Africa is generous, Africa is good for me. April 26th 2008. 2.10 p.m still waiting and again" BOSHOF - AFRIQUE DU SUD. photo argentique Carte n°11 in Travel Diaries n°1 série de cartes en édition limitée éditées en... [Lire la suite]
29 mai 2018

TRAVEL DIARIES N°4

"Je t’écris en pyjama sur le fameux sofa dans Harlem. La pièce est surchauffée. Tous les matins, Jason fait le café pour tout le monde. L’aventure commence à être drôle. Et puis, je n’arrive pas à ne pas trouver des choses qui me touchent quand je voyage. Il m’est impossible de rester sur du négatif. Alors, voilà, ce qui me touche ici, ce sont les gens. Que ce soit le vieux black dans le métro qui me demande entre deux chicots d’où je viens ou que ce soit cette espèce de famille reconstituée pour survivre. Ils sont tous d’accord :... [Lire la suite]
15 mai 2018

TRAVEL DIARIES N°4

"En revenant sur « mon » banc après être passée à l’hôtel pour une pause pipi, prendre un peu d’eau et changer de veste, je viens de trouver, oublié sur le banc, un appareil photo Kodak 235. Il y a quelques photos déjà réalisées. J’ai récupéré la pellicule pour la faire développer, je verrai bien ce qu’il y a dessus… Le 6 mai 2007 à 13h20." "Upon returning to « my » bench after having stopped by the hotel to take a bathroom break, to have some water and to change jackets, I just found, forgotten on the bench, a Kodak 235 camera.... [Lire la suite]
02 mai 2018

TRAVEL DIARIES N°5

Ciudad Bolivar est un paradoxe : plus on grimpe, plus la misère est grande. La pierre et la tôle ont remplacé les constructions sommaires de bois et de tissus. Les maisons se succèdent collées les unes aux autres, blocs de misère entrecoupés d’échoppes diverses : supérettes, barbiers, coiffeurs, vendeurs de tout et de rien, boulangeries à la Colombienne où l’odeur même du sucre me donne la nausée. Les routes sont un mélange anarchique de terre et de cailloux et sous la pluie, elles dégoulinent de boue. Le 27 avril 2013 à 16h24 dans le... [Lire la suite]
30 avril 2018

TRAVEL DIARIES N°2

J’adore les trains et les cimetières, les secrets, le baroque et les voyages. Le 3 juin 2003 dans la voiture en allant à Koprivstitsa à travers la plaine de Thrace. I love trains and cimeteries, the secrets, baroque and travels. On June 3, 2003 in the car going to Koprivstitsa through the misty plains of Thrace. SUR LA ROUTE 64 - BULGARIE - photo argentique Carte n°14 in Travel Diaries n°2 série de cartes postales en édition limitée, éditée en 2011

26 avril 2018

TRAVEL DIARIES N°3

« Nous vivons toujours intensément le moment présent car nous avons un pistolet braqué sur la tempe. » dit par Yara K. au milieu d’une conversation à propos des beyrouthins… Le 31 mars 2011 sous un jasmin en fleurs." « We always live the present moment to the fullest because we have a pistol pointed at our temples. » Said by Yara K. in the middle of a conversation about the people of Beirut… March 31st, 2011 under a flowering jasmine bush." BEYROUTH - LIBAN - photo argentique Carte n°1 in Travel Diaries n°3 - Série de cartes... [Lire la suite]
24 avril 2018

TRAVEL DIARIES N°1

"… La tête curieusement vide ! Fatigue ? Emotion toujours liée au Palazzio Pitti et ses perfections ? Le trop-plein historique de Florence sans une marge de laideur, sans un endroit bizarre, abîmé, étrange qui me permettrait peut-être de retrouver mes facultés et de … respirer ? Je suis sûre que l'on apprécie, on savoure mieux Florence lorsque l'on y revient…" Le 12 mai 2007. 8h50 en prenant mon petit déjeuner "… My head is curiously empty ! Tiredness ? Emotion because of the Palazzio Pitti and its perfections ? The historical... [Lire la suite]
06 avril 2018

TRAVEL DIARIES N°5

"…Anse Latouche… J’aime ce jardin en fragments d’histoires comme un livre en bouquet de couleurs, précieux, raffiné. Mouchoirs d’étangs aux nénuphars blancs ou roses… Bordures de petits palmiers, parterres de couleurs… et une floraison de cactus… Le violet dense se mêle à la pierre grise… Symphonie de verts, du blanc-vert au vert-noir… Sonates grenats, pourpres ou mauves. C’est un jardin infiniment poétique d’une absolue féminité comme pour protéger la mémoire. La souffrance a besoin de beauté pour se guérir. Le jardin de Thoze est un... [Lire la suite]
04 avril 2018

TRAVEL DIARIES N°3

"Ne pas oublier : les arbres morts qui hantent la brousse du Linyanti, la rivière disparue, l’odeur de l’herbe chaude quand la nuit tombe, les moutons de nuages aux formes si picturales, le regard de la lionne et, posé sur elle, le doigt de Dieu… Le 22 mars 2006 quand l’hippopotame grogne dans le soir et que je dessine face au bush." "Don’t forget : the dead trees that haunt the bush of Linyanti, the now disappeared river, the smell of hot grass when the night falls, the clusters of clouds in shapes so pictorial, the look of the... [Lire la suite]