31 octobre 2016

De la différence entre un taxidermiste et un naturaliste (extrait) in "Le mouchoir de la duchesse"

Un taxidermiste, terme didactique qui apparaît en 1872 pour parler de l’empailleur, tente de recréer la vie à travers les différentes postures et expressions de l’animal. L’esthétique et la technique sont des préoccupations fondamentales pour l’artisan et le résultat qu’il essayera d’obtenir le plus proche de la réalité dépend de son talent et de sa sensibilité. Cela peut donc être entendu comme une forme de sculpture animalière. L'activité du taxidermiste s'étend au traitement des pièces osseuses et au travail des peaux dans un but... [Lire la suite]

30 octobre 2016

Une restauration de taille et autres histoires de pierre (extrait) in "Le mouchoir de la duchesse"

Chaque manoir, demeure, monument ancien est différent. Restaurer un bâtiment demande avant tout le respect de son charme. Une belle restauration se fera au millimètre à la Viollet le Duc, avec un grande finesse de perception, de l’imagination et une vraie capacité d’adaptation de la part du tailleur de pierre, car sans cette incontournable compréhension de l’esprit des lieux, l’intervention nécessaire manquera à son devoir premier : ne pas se voir… faire corps avec le bâtiment dans sa beauté d’origine. Un tailleur de pierre... [Lire la suite]
29 octobre 2016

E.T.A Hoffmann in "Le mouchoir de la duchesse"

(…) maître Holzschuer tira de sa poche une petite coupe d’argent supérieurement travaillée, la présenta à maître Martin, qui était grand amateur des ustensiles précieux et qui l’examina avec beaucoup d’intérêt. Il était difficile alors de voir un travail plus fini. De légères guirlandes de vignes et de roses serpentaient autour de la coupe, et du fond de chaque rose se montraient de charmantes figures d’anges. Le fond de la coupe était doré, et on y avait gravé des groupes de chérubins ailés. Quand on versait un vin doré dans le... [Lire la suite]
28 octobre 2016

"Le mouchoir de la duchesse" dans Cosy Mountain n°29

  Un très bel article de Noëlle Bittner dans Cosy Mountain n°29 sur Le mouchoir de la duchesse, voyage au coeur de l'artisanat d'art. Riveneuve éditions.
26 octobre 2016

Affiche pour le 3 novembre 2016 au 107Rivoli

                                                   Elle vient juste d'être récupérée chez l'imprimeur ce matin! Affiche pour la vitrine de la librairie du 107Rivoli le 3 novembre. Design graphique Mélina Faget

25 octobre 2016

Une brève histoire du gant ou De la Bible à l'oubli... (extrait) in "Le mouchoir de la duchesse"

Il est à la main ce que la chaussure est au pied, un accessoire d’une absolue protection. Utilitaire, il est aussi argument d’élégance. Il existe depuis l’Antiquité. On en trouve la trace dans les écrits d’Homère et d’Hérodote et dans la Genèse sur les mains de Jacob. Les Romains l’affinent en faisant apparaître les doigts donnant une forme de gant à la moufle initiale et les gaulois le transforment en élément de leur parure. Dès le Moyen Age, le gant, élément de l’habit ecclésiastique, fait partie du rituel des rois à Reims. Henri... [Lire la suite]
24 octobre 2016

Mon glossaire in "Le mouchoir de la duchesse"

Mon glossaire est riche de 185 définitions allant de acétate (l') à virole (une) en passant par écouannette (une), hygrométrie (l'), mortaise (une), régulateur de vitesse à ailettes (un) ou encore storax (le)... Le mouchoir de la duchesse, voyage au coeur de l'artisanat d'art de Bérengère desmettre avec une préface de Noëlle Bittner aux éditions Riveneuve est en vente en librairie à 28 euros. Rencontre - Signature le 3 novembre de 18h à 21h à la librairie 107Rivoli à Paris.
23 octobre 2016

Le temps et la matière (extrait) in "Le mouchoir de la duchesse"

(…) La création, c’est cela : de la matière et du temps. Dans un objet que je rencontre, toujours j’entends le temps qui s’écoule. Le temps qui s’est écoulé entre le rêve de l’artisan et son résultat, entre la matière et l’objet. Peut-être est-ce la réponse à la question posée par Lamartine aux objets inanimés ?  Parce que ma mère a une boîte de couture et des histoires de point de Paris à me raconter, ravie de se remémorer les merveilles qu’elle réalisait, je sens l’âme d’un objet que je regarde. Je sens le temps... [Lire la suite]
22 octobre 2016

L'hymen de la femme in "Le mouchoir de la duchesse"

  « Le ruban est un objet transitionnel. Sa petite taille le protège. Dès lors, on hésite toujours à jeter un ruban. Il est un jeu pour les mains, se lie entre les doigts, se love en creux de paume, se cache dans le carnet,  l’enveloppe… se reprend… se vole… Il représente l’hymen de la femme. Le nouer ou le dénouer offre toujours de tentantes perspectives » Nadine Besse - Conservateur en chef du Musée des Arts et de l’Industrie - St Etienne – Janvier 2007 In Le mouchoir de la duchesse, voyage au coeur de... [Lire la suite]